vendredi 31 décembre 2010

HEUREUX PASSAGE VERS 2011

Que ce passage vers 2011 vous soit doux et heureux.
Je devrais pouvoir enfin organiser un hanami à Tours le 9 avril 2011, sous les cerisiers offerts par la ville jumelle japonaise à la ville de Tours, au parc de Sainte-Radegonde et ce, grâce à la Société d'Horticulture de Touraine. J'en reparlerai très bientôt.

J'ai d'autres projets, toujours en lien avec le végétal et la ville jumelle japonaise de Tours, Takamatsu, mais je garde tout cela pour moi pour l'instant. Je croise simplement les doigts pour que cette année 2011 me permette enfin de réaliser ce qui me tient à coeur depuis plusieurs années et que je n'ai pas encore eu la chance d'accomplir.
S'il y en a parmi vous qui aimeraient que j'organise un voyage à Takamatsu, autour des parcs et jardins, de la nature, de la culture, dites-le moi car nous pouvons faire quelque chose de sympathique ensemble. (contact.sophieleberre@gmail.com)
Heureuse transition à vous et à demain pour commencer une nouvelle année.
Sophie.

lundi 27 décembre 2010

DECORATIONS FLORALES DU JOUR DE L'AN AU JAPON

Comme je l'ai déjà écrit sur ce blog et comme vous le savez peut-être si vous vivez ou avez vécu, ou bien si vous vous intéressez au Japon, le passage à la nouvelle année est une fête familiale très importante au Japon. Le dernier jour de l'année se dit "oomisoka" en japonais, 大晦日.
Réalisation de l'atelier Hitoha
Les familles font le grand ménage dans les maisons, les appartements, préparent la cuisine pour deux jours au moins et se plient à toute une série de traditions. Les décorations florales ne sont pas en reste, avec le kadomatsu (門松), dont j'ai déjà parlé les années précédentes, qui est fait à partir de bambou (santé) et de pin (longévité) et que l'on place sur le seuil de la porte.
Mais il y a également le shimenawa, cette corde sacrée faite de torsades de paille de riz. Le shimenawa délimite habituellement l'enceinte sacrée d'un sanctuaire shinto, mais également un arbre ou un rocher, pour marquer le territoire d'un kami (une divinité).
Shimenawa
Alors pour faire une belle décoration de nouvel an japonais, on prend comme base le shimenawa (on pourra essayer l'été prochain avec de la paille de blé), sur lequel on fixe des végétaux de saison comme du Callicarpa japonica, du Nandina domestica, des branches de pin, des pommes de pin, du cynorrhodon (ou cynorhodon), des feuilles de laurier, un agrume...
J'ai découvert le site d'une jeune femme installée à Niigata, qui fait, de mon point de vue, de très jolies compositions à base de shimenawa.
Réalisation de l'atelier Hitoha
Son atelier s'appelle Hitoha et je vous fais profiter de ses réalisations... Heureuses fêtes de fin d'année à vous et à l'an prochain pour nous souhaiter la bonne année.
Toutes les photos ci-dessous sont des réalisations de l'atelier Hitoha.

jeudi 9 décembre 2010

NIVEOLE : L'ATELIER D'EXPRESSION FLORALE DE DELPHINE THEIS

Dimanche dernier, durant mon atelier de confection de sapins de Noël, d'étoiles, de couronnes et de sphères en saule, l'une des participantes m'a parlé de Delphine THEIS, fleuriste de métier, qui anime des ateliers d'arrangement floral et qui travaille à la commande (mariages, buffets, évènements, etc.).
Capture d'écran du site internet de Delphine THEIS : composition florale d'automne
Une amie m'a parlé de l'atelier qu'anime Delphine au château de Valmer, mais j'ai eu connaissance du dernier atelier (le 28 novembre) trop tardivement pour y participer. Dommage car le thème était "l'Avent au jardin"et j'aurais bien aimé y participer.

Je ne connais pas encore Delphine, mais ce que j'apprécie, c'est que Delphine semble utiliser principalement les fleurs, baies et branchages de saison, à l'image de ce que je faisais avec Madame TAKEDA, mon professeur d'ikebana (école Ohara) à Takamatsu.
Capture d'écran du site internet de Delphine THEIS - Décor floral
Il n'y a rien de plus appréciable, me semble-t-il, que de se promener dans le jardin, à la campagne, dans la forêt, pour ramasser fleurs, baies, branchages de saison, en prenant bien soin de laisser les racines et de ne prendre que ce qui n'est pas protégé ou menacé d'extinction dans la nature.
Delphine est installée à Loches et vous pouvez la contacter en cliquant sur ce lien.
Une belle rencontre en perspective...
Capture d'écran de la page d'accueil de Delphine THEIS - NIVEOLE

vendredi 3 décembre 2010

SPHERES ET BOULES DE NOEL EN SAULE...

Après le cours de cuisine japonaise chez Hiroko-san, je me réjouis à l'idée de participer à l'atelier "Sphères et boules de Noël en saule et essences champêtres" à La Gloriette (Tours) ce dimanche 5 décembre.

L'atelier est organisé par Marie-Hélène Métézeau, qui a créé l'association "Savoirs et paysages" avec toute une équipe de personnes afin de "faire connaître les essences champêtres et leurs utilisations par l'homme, en paysage, tressage, tissage, bois brut, économie domestique et ornementation, par la création d'animations et la formation aux techniques de multiplication des espèces végétales..." (extrait des statuts de l'association).
Cela promet d'être une belle journée de création, qui tombe à point pour préparer les décorations de Noël...! Il ne restera plus qu'à aller dans le jardin ou en forêt chercher des baies et des branchages pour composer de belles couronnes de Noël.
Callicarpa bodinieri
A ce propos, j'ai vu de belles idées de couronnes dans le magazine Prima Maison de décembre, pages 118 et 119, à base de Callicarpa bodinieri, de cynorrhodon, de lichen, de gui, etc.
Cynorrhodon (fruits du rosier sauvage)

jeudi 2 décembre 2010

ATELIER DE CUISINE JAPONAISE A TOURS !

Cet après-midi, j'ai eu mon premier cours de cuisine japonaise avec Hiroko-san, à Tours et c'était génial ! (lien vers le blog d'Hiroko-san)
Hiroko-san nous a montré comment faire du tôfu (lait de soja caillé), avec 300 grammes de grains de soja et une cuillère à soupe de nigari !
tranches de tôfu
Non seulement on recueille deux litres de lait de soja, qui vont nous permettre de faire un beau bloc de tôfu, mais on peut également utiliser les enveloppes des grains de soja, appelées "okara" en japonais, pour faire de la chapelure, des boulettes à frire ("okara-dango") ou des biscuits !
boulettes d'okara avant la friture
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! J'en profite pour remercier, une fois encore, Hiroko-san et j'attends avec impatience le prochain atelier, qui devrait nous permettre de cuisiner le miso... Hum ! Et la prochaine fois, on n'oubliera pas de prendre des photos !!