dimanche 31 octobre 2010

LOST IN NAOSHIMA... PAR IDEAT

Le jour même où le festival d'art international Setouchi 2010 touche à sa fin, j'achète le magazine "lifestyle" IDEAT et je trouve, ô surprise, un article sur cette île de Naoshima que j'aime tant...

Eh oui, il y a un an, j'avais la chance de participer au voyage organisé par l'association Shikoku Muchujin et je redécouvrais avec délice les réalisations de Tadao Ando avec la Benesse House, le musée Chichu, une multitude d'oeuvres artistiques magnifiques et, au bord de la mer intérieure, la citrouille de Yayoi Kusama, qui figure d'ailleurs en première page de l'article du magazine Ideat.

Si vous vous intéressez à l'architecture et au design japonais, je ne peux que vous encourager d'une part à acheter ce Spécial Japon d'Ideat et ensuite, à découvrir Takamatsu, l'île de Naoshima et toutes ces petites îles merveilleuses de la mer intérieure du Japon.

Nouveautés à découvrir depuis cette année :
  • sur l'île de Inujima : "Art Project Seirensho : les vestiges d'une raffinerie de cuivre déployée sur 5 hectares ont inspiré à l'artiste Yukinori Yanagi et à l'architecte Hiroshi Sanbuichi (parfois écrit Sambuichi) une oeuvre in situ qui n'utilise que des matériaux trouvé sur place. Ces ruines théâtralisées où flottent l'esprit du Yin et du Yang, de Duchamp et de Mishima, traduisent un nouveau concept : ériger un monument qui critique l'échec de notre course vers un supposé progrès." (extrait de l'article de Ideat)
  • sur l'île de Teshima : "Un ultime musée inauguré cet été -toujours signé Tadao Ando- abrite les oeuvres de l'artiste Lee Ufan sur l'île de Teshima, où sont également ancrées les Archives du coeur de Christian Boltanski." (extrait de l'article de Ideat). Contrairement à ce qui est écrit dans l'article, ce sont l'architecte Ryue Nishizawa (co-fondateur de la prestigieuse agence d'architecture SANAA, qui a reçu le prix PRITZKER cette année) et l'artiste Rei Naito, qui ont dessiné le Teshima Art Museum, qui a la forme d'une goutte d'eau, posée au milieu des rizières en terrasse de l'île. Tout un concept mêlant art, architecture et nature à découvrir.
Lien vers Benesse Art Site Naoshima (en anglais)

jeudi 28 octobre 2010

DERNIER WEEK-END D'OUVERTURE A L'ARBORETUM DE LA MARTINIERE

Un bel endroit à visiter pour la dernière fois cette année, avant le repos de l'hiver : l'arboretum de la Martinière ouvrira ses portes ce week-end (30/31) de 14h30 à 18h.
Une visite guidée est prévue à 15h par M. Daveau et l'entrée est de 5 euros.
Un fléchage de l'arboretum est indiqué au centre de Veigné.
Allez admirer les dernières couleurs de l'automne avant que le froid et le gel ne fassent leur oeuvre...!
Arboretum de la Martinière
Rue du Lavoir - 37250 VEIGNE
Tel : 06.81.53.35.52
Site internet : http://www.micheldavo.com/

vendredi 22 octobre 2010

LE MOUVEMENT SLOW LIFE AU JAPON ET A TAKAMATSU

Peut-être connaissez-vous déjà le mouvement Slow food, qui prône un art de vivre à travers l'alimentation, mêlant plaisir et choix des produits locaux, dans le respect de l'environnement et du travail des producteurs.

Le mouvement Slow food est présent au Japon également car de plus en plus de Japonais prennent conscience, comme chez nous, de l'importance de l'alimentation locale, du respect des productions traditionnelles et de l'environnement.
Mais cela ne s'arrête pas à l'alimentation car il y a également ce que l'on appelle le Slow life... autrement dit une façon de vivre en prenant le temps, en étant conscient de son horloge interne, en vivant en harmonie avec soi et avec son Environnement. (lien vers une émission de Arte.tv sur le slow life)
Selon l'activité de chacun, ce n'est pas toujours évident à réaliser, mais je suis une adepte de cette "vie lente" car j'ai le sentiment que l'on passe à côté de soi, à côté des gens que l'on aime, à côté de la Vie, en faisant les choses à toute allure...

Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que la Ville de Takamatsu a organisé un symposium sur le SLOW LIFE IN TAKAMATSU le 31 juillet dernier.
Ce symposium s'inscrivait dans le cadre de l'année du 120ème anniversaire de la création de la Ville de Takamatsu et du festival d'art international Setouchi.

Après une introduction de la part du maire de Takamatsu, M. Ônishi, il y eut un exposé de M. Fram Kitagawa, directeur du festival d'art international Setouchi, puis un débat sur l'utilisation du vélo comme vecteur de "slow life" dans la ville. Dommage que je n'aie pas pu assister à ce symposium !

Du coup, j'ai regardé sur le web japonais et ai trouvé la page officielle du mouvement Slow life (スローライフ) au Japon, dont le credo est : ゆっくり、ゆったり、ゆたかに... autrement dit "lentement (en prenant le temps), à son aise (dans le respect de soi) et dans l'abondance (de façon généreuse)". Le siège de cette association est à Tokyo et voici le lien vers le site en japonais.

Pas besoin de beaucoup d'argent pour cela, pas besoin de bling bling et compagnie... je crois au contraire que ce mouvement invite à un retour à l'essentiel, à l'imagination, au partage et aux plaisirs simples de la vie... qui sont les meilleurs !

jeudi 14 octobre 2010

VISITES D'AUTOMNE A L'ARBORETUM DE LA MARTINIERE (37)

L'arboretum de la Martinière, à Veigné, vous ouvre ses portes d'automne les week-ends des 16/17, 23/24 et 30/31 octobre, de 14h30 à 18h.


Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus, c'est une belle invitation à découvrir les magnifiques frondaisons d'automne ! Visite guidée à 15h, entrée 5 €.
N'oubliez pas appareil photo, crayons ou pinceaux !



A noter : ATELIER PHOTO le dimanche 24 octobre de 8h30 à 12h (réservation par email ou par téléphone, participation 20 €).
  • Arboretum de la Martinière : Rue du Lavoir - 37250 Veigné 
  • Tel : 06.81.53.35.52
  • Site internet : www.micheldavo.com

lundi 11 octobre 2010

FAIRE LE TOUR DE SHIKOKU A PIED - 四国のみち

Il y a un an, je partais pour Takamatsu, dans le cadre du voyage de Shikoku Muchujin,  organisé par Madame Ozaki et aujourd'hui, c'est au tour de cinq personnes de partir à leur tour pour d'autres aventures, l'une sur les chemins du pèlerinage de Shikoku, communément appelé Hachijû-hakkasho-meguri (八十八カ所巡り), et l'autre sur les îles de la mer intérieure (瀬戸内海) à l'occasion du festival d'art international Seto, dont j'ai déjà pas mal parlé sur ce blog.

J'en profite quand même au passage pour m'exprimer sur les participants de ce voyage, car après tout, c'est mon droit d'expression. En effet, je ne comprends pas pourquoi une personne a été acceptée une seconde fois cette année, après avoir déjà participé au voyage de l'an dernier.
Je trouve cela injuste par rapport aux centaines de personnes qui ont dû postuler et qui espéraient participer à ce voyage.
Je trouve que cela enlève du crédit à cette organisation et, personnellement, je trouve cela vraiment décevant.

Mais revenons à nos Chemins de Shikoku, car c'est le sujet sur lequel je souhaitais m'arrêter aujourd'hui.
Il y a d'une part le pèlerinage de Shikoku, initié par le moine Kôbô Daishi (Kûkai), fondateur de l'école du bouddhisme ésotérique, Shingon ("la parole vraie") : la secte (attention, le mot secte n'a pas le même sens que celui que nous entendons dans nos pays occidentaux; il s'agit d'une école du bouddhisme) Shingon utilise la nature comme symbole, pour expliquer le monde spirituel invisible... raison pour laquelle je m'y suis intéressée dès mon arrivée à Takamatsu en 1994.

Peu de gens connaissaient ce pèlerinage au début des années 90 et on commence seulement maintenant à en entendre davantage parler. Ce pèlerinage permet donc de faire le tour de l'île de Shikoku en parcourant 88 temples, ce qui, en plus de l'aspect spirituel, permet de découvrir une partie de la nature de Shikoku.


Mais il n'y a pas que les sentiers du pèlerinage pour parcourir l'île de Shikoku...
En effet, lorsque je travaillais à Takamatsu, pour le gouvernement préfectoral, j'ai eu pour mission de commencer à traduire, en anglais à l'époque, les topo-guides des Chemins de Shikoku, appelés "Shikoku-no-michi" (四国の道), qui permettent de faire le tour à pied, principalement, mais également à vélo, de l'île de Shikoku.
Ces chemins permettent au marcheur de découvrir les aspects culturels, historiques, environnementaux des quatre préfectures de l'île de Shikoku.

1 300 km de routes de ces "Shikoku-no-michi" sont administrées par le ministère des routes et du transport et 1 600 km, par le ministère de l'environnement japonais.
Les topo-guides donnent les indications essentielles, à savoir le parcours, les points d'observation, les lieux d'intérêt, les aires de pique-nique, etc.
Ci-dessus, borne des Chemins de Shikoku.
Ce sont ces "Shikoku-no-michi" que je parcourais le week-end et qui m'ont permis d'observer et de m'émerveiller sur la flore de la campagne japonaise, sur les traditions rurales de ce pays que j'aime tant.
Chaque année, il y a un concours de photographies à propos des Chemins de Shikoku... voici l'une d'entre elles, faite par M. Miyazaki. Il s'agit de deux pèlerins sillonnant à travers les rizières... clin d'oeil à ceux qui partent ce soir pour le pèlerinage.

vendredi 8 octobre 2010

DES KOKEDAMA MADE IN FRANCE !!

Avant l'été, j'avais posté deux ou trois messages sur les kokedama, ces boules de terre, recouvertes de mousse, dans lesquelles on fait pousser un ou des végétaux...
Depuis, j'ai lu plusieurs livres en japonais sur la question et surtout, j'ai rencontré Adrien BENARD, qui, après s'être formé au Japon, a créé, en région parisienne, la société AQUAPHYTE DESIGN, spécialisée dans la réalisation de kokedama et de décoration végétale

Ci-dessus, création de AQUAPHYTE DESIGN.

AQUAPHYTE DESIGN lance officiellement le top départ de son activité en exposant ses créations du 14 au 16 octobre à l'espace 42, au 42 Quai des Célestins à Paris. 
Heures d'ouverture : 10h - 19h.
Bravo à Adrien et à sa précieuse collaboratrice Hélène et tous mes voeux de réussite pour le développement de ces adorables kokedama en France !
Ils sont, pour moi, symboles de raffinement, de délicatesse et d'élégance !
Longue vie à AQUAPHYTE DESIGN !

Adrien et sa collaboratrice seront présents à TOURS au salon L'ART AU QUOTIDIEN du 11 au 14 novembre

Lien vers le site de AQUAPHYTE DESIGN.
Tel AQUAPHYTE DESIGN : 01.46.49.97.92
Email : info@aquaphytedesign.com

jeudi 7 octobre 2010

CELEBRATIONS DU 120EME ANNIVERSAIRE DE LA CREATION DE TAKAMATSU - SUITE

C'est ça qui est génial avec internet, c'est que l'on a une photographie, une information en "live" de ce qui se passe à des milliers de kilomètre d'ici !
Suite -donc- des célébrations du 120ème anniversaire de la création de la Ville de Takamatsu avec, mardi 5, une grande cérémonie officielle présidée par le maire de Takamatsu, devant un parterre d'élus et de citoyens de la ville.

Après une démonstration de tambours japonais, le maire, M. Oonishi, a prononcé un discours officiel, remerciant chaleureusement les personnes qui ont contribué, jusqu'à présent, au développement de la ville et il en a profité pour donner sa vision de la ville de Takamatsu pour le futur.
Puis il a décoré quinze personnes et la cérémonie s'est terminée par de la danse japonaise et la participation de l'orchestre philharmonique de Takamatsu.
Lien vers mon site sur Takamatsu.

dimanche 3 octobre 2010

120EME ANNIVERSAIRE DE LA CREATION DE LA VILLE DE TAKAMATSU

Cette année 2010 commémore le 120ème anniversaire de la création de la Ville de Takamatsu, ville jumelle de Tours, puisqu'elle fut fondée officiellement le 15 février 1890.
Des célébrations ont déjà eu lieu le 15 février dernier et auront à nouveau lieu dans les prochains jours.

(ci-dessus, photo de Takamatsu, prise en octobre dernier lors de la croisière organisée par Shikoku Muchujin)
En effet, la journée sera dédiée à cet anniversaire, avec discours officiels du maire de Takamatsu, remise de prix, concerts et autres festivités auxquelles les citoyens de Takamatsu sont conviés.
Les villes jumelles de Takamatsu, à savoir Saint-Petersburg en Floride (USA), Nanchang (Chine) et Tours (France) ont également été invitées à prendre part à ces célébrations officielles.
Les villes jumelles américaine et chinoise ont envoyé une délégation, mais je ne sais pas ce qu'il en est de Tours...

Takamatsu et Tours sont jumelées depuis 1988 et jamais aucun maire de Tours n'a daigné se rendre dans la ville jumelle japonaise... alors que la réciproque n'est pas vraie... je trouve que c'est un réel manque de respect pour nos amis japonais.
Je me demande si l'actuel maire de Tours aura finalement accepté de s'y rendre ou pas...?

J'ai eu l'honneur de travailler à Takamatsu pendant près de trois ans, successivement au service des Relations Internationales de la Mairie de Takamatsu puis dans le Centre International dépendant de la Préfecture de Kagawa et j'ai énormément reçu de la part de nos amis japonais, en tant que citoyenne de Tours dans un premier temps, puis en tant que française, tout simplement.
(ci-dessus, photo de la mairie de Takamatsu, où j'ai travaillé)

Il y a presque un an, je partais pour Takamatsu dans le cadre de ce merveilleux voyage de Shikoku Muchujin... voyage qui donna lieu à la création de mon site internet sur Les Jardins de Sanuki.
Dix jours de voyage qui alimentèrent mon blog, puis le site... dix jours de voyage qui me firent prendre conscience (s'il en était encore besoin !) des charmes de notre ville jumelle japonaise.

(ci-dessous, les délices culinaires de Takamatsu...)
(ci-dessus, photo prise depuis la terrasse du restaurant de Benesse House, avec vue sur la mer intérieure du Japon et Takamatsu, au loin)
Je regrette que les habitants de Tours ne soient pas davantage informés de ce qui se passe dans les villes jumelles, notamment à Takamatsu, notre soeur japonaise. Education, urbanisme, art des jardins, art, développement économique, agriculture... autant de sujets qui peuvent intéresser nos concitoyens, autant d'expériences à partager, à échanger pour continuer d'avancer.
Ce blog essaie très modestement d'y remédier, mais je manque de temps. Néanmoins je vais essayer d'être plus présente et de vous partager davantage ce qui se passe dans notre ville jumelle japonaise.