jeudi 25 novembre 2010

LUXE, CALME ET VOLUPTE A L'HOTEL HANAJUKAI DE TAKAMATSU

Il fait froid dehors, il tombe quelque chose entre neige et pluie et j'ai souvent une grande envie d'eau chaude, autrement dit de onsen, de rotenburo !!!
(ci-dessous bain panoramique au dernier étage de l'hôtel Hanajukai)


Alors direction Takamatsu... en rêve... avec un séjour à l'hôtel Hanajukai !
Hana pour 花, la fleur; Ju pour 樹, l'arbre et Kai pour 海, la mer... autrement dit un hôtel près des fleurs, des arbres et de la mer !


En effet, lorsque j'habitais Takamatsu, je regardais toujours ce grand bâtiment planté à flanc de colline, à l'ouest de Takamatsu, près du parc Mineyama (où j'ai d'ailleurs mon Ginkgo biloba, planté avec feu le maire de Takamatsu, Monsieur Waki, et qui porte mon nom) et je me disais toujours que j'aimerais bien aller y séjourner un jour. Il me semble y être allée lors d'un repas de fin d'année du temps où j'étais chargée des relations internationales à la préfecture de Kagawa. Durant mes trois années de vie à Takamatsu et mon activité de coordinatrice des relations internationales, j'ai eu la chance de rencontrer tellement de gens, d'aller dans des endroits tellement extraordinaires avec les maires successifs, le gouverneur, des invités étrangers, toutes de sortes de personnes que j'en serai à jamais reconnaissante au gouvernement japonais.


Il y a 44 chambres, avec une déco raffinée allant de la chambre traditionnelle japonaise à tatami, à la chambre design de style "asiatique" contemporain et à la chambre de type occidental.

Deux de ces chambres ont un bain panoramique et une autre a un bain extérieur (rotenburo).

Il y a plusieurs salles de réception, des salles de conférence, des boutiques, des restaurants et un bain panoramique sur le toit qui permet de profiter des bienfaits de l'eau thermale (rhumatismes, système digestif, problèmes articulaires, tensions musculaires, etc.) tout en admirant la vue sur Takamatsu et la mer intérieure... génial, non ?


Le top du top, c'est que vous pouvez faire une visite virtuelle de l'hôtel en cliquant sur ce lien : amusez-vous à cliquer sur les différentes photos en bas à droite de l'écran pour accéder aux chambres, au bain, etc.
Au niveau des prix, il y a toute une panoplie de formules, mais les prix commencent à 10 500 yen pour une nuit avec dîner et petit-déjeuner compris, soit un équivalent de 94 euros environ.
Rêvons...

jeudi 18 novembre 2010

LES ILLUMINATIONS D'AUTOMNE AU PARC RITSURIN !!!!!!

Hier, j'ai posté un message, sur mon autre blog, sur l'explosion de couleurs qui se produit en ce moment au Japon avec les érables... Et là, je regrette vraiment de ne pas être à Takamatsu en ce moment car les illuminations du parc Ritsurin commencent ce vendredi, le 19, jusqu'au dimanche 28 novembre.

Cela signifie que, pendant dix jours, de 17h jusqu'à 21h, les allées du parc, les érables et autres essences remarquables seront illuminés pour le plus grand bonheur des visiteurs !! Et je pèse mes mots !

Au programme de ces festivités d'automne : toute une série d'animations et d'ateliers dans le pavillon de thé Kikugetsu-tei et des concerts (jazz, classique, chansons, parades...) les 20, 21, 27 et 28 novembre dans le jardin de 18h à 18h30 puis de 19h30 à 20h.
Regardons ces photos et laissons vagabonder notre imagination du côté du parc Ritsurin...

dimanche 14 novembre 2010

NEOFINETIA FALCATA EN DANGER D'EXTINCTION A KAGAWA

Neofinetia falcata (Thunb.) Hu... une magnifique orchidée que l'on trouve au Japon, à l'état naturel, depuis l'île de Honshû (au sud et à l'ouest de la région du Kantô) jusqu'aux Ryûkyû, à l'extrême-sud.
Son nom japonais est : fûran, フウラン.

Cette magnifique orchidée est menacée d'extinction dans la nature et figure sur la liste rouge de la préfecture de Kagawa, dans les catégories CR (en danger critique) et EN (en danger), en raison d'un prélèvement excessif par l'homme dans la nature, pour la culture et à cause de l'exploitation forestière.
En effet, c'est une épiphyte, persistante, qui utilise les troncs d'arbres et les rochers de sous-bois comme support.


Dans le reste du pays, elle est en catégorie VU (vulnérable).
Sa fleur magnifique s'épanouit au début de l'été et dégage un parfum très agréable.

Les Japonais la mentionnèrent dans des ouvrages antérieurs, mais c'est le célèbre Carl Peter Thunberg (1743-1828) qui en fit une première description dans son ouvrage Flora Japonica, en 1784.
Son nom botanique est un hommage au botaniste français Achille Finet (1862-1913), qui travailla sur les orchidées de Chine et du Japon.

Dans l'article que j'ai rédigé pour la revue Hommes & Plantes du CCVS, sur l'âge d'or de l'horticulture japonaise, j'ai brièvement parlé de ces orchidées, qui étaient très prisées par la caste des samouraïs et qui avaient fait l'objet d'une grande création variétale durant l'ère Edo, notamment avec l'apparition de variétés à feuilles panachées, aux formes différentes. Il y a vraiment matière à écrire sur ce sujet, j'y reviendrai.
Ci-dessous, Neofinetia falcata 'Asahiden' :
kokedama de Neofinetia falcata 'Asahiden'

Aujourd'hui encore, cette orchidée est extrêmement cultivée au Japon et est utilisée comme plante ornementale dans le jardin, suspendue à l'auvent d'un toit (comme un kokedama) ou en pot.
Grand kokedama de Neofinetia falcata en suspension


Elle fait partie de ce que l'on appelle les "plantes classiques" (d'Edo) et on l'appelle alors fûkiran.


dimanche 7 novembre 2010

EXPO-VENTE DE KOKEDAMA AU SALON "L'ART AU QUOTIDIEN" A TOURS

Mon ami Adrien BENARD, créateur de la société AQUAPHYTE DESIGN et développeur de kokedama en France sera présent sur le salon L'ART AU QUOTIDIEN, à Tours, du jeudi 11 au dimanche 14 novembre.
  • Lieu : Centre International de Congrès VINCI, 26 Boulevard Heurteloup, Tours (juste en face de la gare de Tours)
  • Stand d'AQUAPHYTE DESIGN : stand 67/68 au niveau -2
  • Dates : jeudi 11, vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14 de 10h à 19h; entrée 6 € (gratuit pour les moins de 12 ans)

Douze ans après sa création, "L'art au quotidien" s'est positionné comme un évènement majeur de l'artisanat en France grâce à la fidélité du public et au soutien de partenaires tels que la Chambre de Métiers et d'Artisanat d'Indre-et-Loire, Ateliers d'Art de France, la Ville de Tours et la mission "Pays de la Loire - métiers d'art".

J'ai déjà parlé trois ou quatre fois des kokedama sur mes deux blogs, ces petites boules de mousse dans lesquelles prospèrent les végétaux.
Comme je l'ai déjà écrit, j'ai lu plusieurs ouvrages en japonais sur ce sujet et les kokedama font vraiment partie de la vague des "modern bonsais"; c'est en tout cas de cette façon que nos amis japonais les présentent.
Ci-dessous, création d'AQUAPHYTE DESIGN (photo d'Adrien BENARD)

Le kokedama, c'est une nouvelle façon, originale, de créer une composition végétale, d'animer un intérieur, une terrasse, d'apporter une touche de raffinement japonais à son univers.
Adrien BENARD a appris ces techniques au Japon et a développé de belles compositions, que vous pouvez d'ores et déjà trouver en vente sur son site.
Retrouvez-le sur le stand 67/68 du Vinci entre le 11 et le 14 novembre !