lundi 29 mars 2010

LES CERISIERS DU PARC SAINTE-RADEGONDE A TOURS

J'ai profité de cette belle fin d'après-midi pour me vider la tête et aller voir mes chers cerisiers japonais du parc Sainte-Radegonde à Tours... Ils sont en pleine floraison, sauf les cerisiers à port pleureur, qui commencent seulement à fleurir.

Comme la météo annonce des températures en baisse cette semaine, cela devrait freiner leur épanouissement, mais je me dis que j'irais bien y faire "mon" petit hanami ce week-end... Je vais surveiller cela de près d'ici à samedi et vous le dirai.

Les cerisiers à port pleureur n'ont pas été taillés et ne le seront donc pas cette année.
Je vais faire le maximum avec le service des Espaces Verts de la Mairie de Tours et, je l'espère, les membres de la Société d'Horticulture de Touraine, pour entretenir ces arbres et organiser un hanami digne de ce nom au printemps 2011.

En revenant, toute seule dans ma voiture, je me disais que ce serait quand même bien que je puisse trouver un bout de terre quelque part, pour y planter mes arbres, mes plantes et organiser des hanami tout au long de l'année, au rythme des floraisons...! Cela donnerait certainement un autre sens à ma vie.
Reste à trouver les sous pour le faire...








vendredi 26 mars 2010

DESCENTE DE LA RIVIERE SHIMANTO

Faisons un petit tour du côté de la préfecture de Kochi, dans le sud de l'île de Shikoku...
Il y a des coins naturels absolument magnifiques à découvrir dans cette préfecture qui borde le Pacifique. J'y suis allée plusieurs fois lorsque j'habitais Takamatsu car il faut un peu moins de trois heures en train pour traverser l'île de Shikoku de Takamatsu à Kochi.


Parmi tous ces endroits étonnants, je vous recommande particulièrement la descente de la rivière Shimanto, l'une des plus claires du Japon, en yakata-bune ou en canoë.


C'est une rivière longue de 196 km, sans grand barrage, traversée de 47 ponts chinka-bashi (littéralement "pont qui s'affaisse"), qui sont des ponts sans parapet pour éviter d'être emportés lors des inondations. Ces chinka-bashi constituent un merveilleux plongeoir en été pour profiter de la fraîcheur de l'eau.
La croisière en yakata-bune dure une heure, une heure pendant laquelle vous vous sentirez glisser doucement sur l'eau, dégusterez les crevettes d'eau douce et les truites de la rivière Shimanto et enfin, une heure pendant laquelle vous pourrez admirer la nature japonaise.
Départ immédiat pour la Shimanto-gawa en cliquant sur ce lien et en choisissant la 4ème vidéo intitulée "Cruising down the Shimanto River". Une version française est disponible, comme vous pourrez le voir.

jeudi 25 mars 2010

LES CERISIERS DU PARC DE TAMAMO

Chaque jour apporte son lot de nouvelles sur la floraison des cerisiers au Japon !
En ce qui concerne le Parc Tamamo, voici quelques photos prises par le personnel du parc hier, le 24 mars.
Du beau temps est annoncé pour la fin de semaine à Takamatsu, avec une augmentation des températures,  ce qui devrait permettre aux boutons d'exploser !!!
Le Parc Tamamo maintient donc le programme d'illumination des cerisiers comme prévu et comme annoncé dans un précédent message.


samedi 20 mars 2010

FLORAISON DES CERISIERS SUR L'ILE DE SHIKOKU

Comme je l'ai écrit sur mon autre blog, la floraison des cerisiers 'Somei-yoshino' est vraiment en avance cette année et les habitants de Matsuyama et de Kochi profitent déjà de la pleine floraison, comme l'indique le graphique ci-dessous.
Prévisions de floraison des cerisiers 'Somei-yoshino' :
- Takamatsu : entre le 24 mars et le 2 avril
- Tokushima : entre le 23 mars et le 2 avril
- Matsuyama : entre le 14 et le 25 mars
- Kochi : entre le 10 et le 20 mars

dimanche 14 mars 2010

HANAMI AU PARC RITSURIN DE TAKAMATSU

Après le parc Tamamo, voici à présent l'annonce de la saison des hanami au parc Ritsurin, qui fête cette année, du 26 mars au 4 avril, le 10ème anniversaire des illuminations de cerisiers le soir.


Un spectacle à ne pas manquer, pour ceux qui ont la chance d'être sur place.
Les cerisiers seront illuminés chaque soir, durant cette période, de 18h à 20h30.
Les promeneurs pourront déguster de l'amazake, du zenzai, des hanami dango, de l'oden, du saké, des Sanuki udon, etc ! Hum, j'en ai déjà l'eau à la bouche !!
Et si vous allez faire un tour sur mon autre blog, vous trouverez la liste des "indispensables" pour faire un hanami digne de ce nom !
Vivement notre hanami à Tours !!

jeudi 11 mars 2010

HANAMI AU PARC TAMAMO A TAKAMATSU

La saison des HANAMI approche et les Japonais diffusent déjà un maximum d'informations sur les prévisions de floraison des cerisiers... il y a comme de l'excitation dans l'air !!

A Takamatsu, c'est le Parc Tamamo qui annonce la saison des hanami entre le 1er et le 11 avril.
Bien évidemment, cette date est susceptible de changer légèrement selon l'état de floraison des arbres.
Chaque soir, entre 17h et 20h, les gens de Takamatsu pourront se réunir sous les 70 cerisiers illuminés par 150 lanternes roses et festoyer joyeusement !! Bien sûr il fait encore un peu frais à cette époque de l'année, mais avec des vêtements chauds, des amis et de quoi ravir les papilles, on oublie vite la température extérieure ! Je posterai d'autres informations à ce moment-là.
Ah... j'ai hâte que nous fassions la même chose à Tours !!

samedi 6 mars 2010

ESPECES MENACEES D'EXTINCTION SUR L'ILE DE SHIKOKU

Comme je l'ai annoncé sur mon autre blog hier, j'ai trouvé des vidéos très intéressantes sur le site d'une fondation japonaise et j'en ai déjà chargé quelques-unes sur ma chaîne YouTube.

Aujourd'hui, je vous propose celle qui traite des espèces menacées d'extinction sur l'île de Shikoku; tout est en japonais, mais ne vous inquiétez pas si vous ne comprenez pas le japonais, car vous aurez les noms en latin et vous pourrez voir, au fur et à mesure, toutes ces espèces en milieu naturel depuis chez vous !

Je vous rappelle également la signification des abréviations de l'IUCN (the International Union for Conservation of Nature) :
- "VU" pour "vulnérable"
- "EN" pour "en danger"
- "CR" pour "en danger critique"
Pour les autres, je vous renvoie au site de l'IUCN, ci-dessus.

Les espèces citées dans le reportage japonais sont soit vulnérables, soit en danger, soit en danger critique d'extinction dans la nature. Alors si vous allez au Japon, ne prélevez pas les espèces menacées dans la nature; adressez-vous à des jardins botaniques, à des pépiniéristes ou prélevez simplement les graines lorsque vous le pouvez.
Je suis toujours outrée de constater que certains Français peu scrupuleux prélèvent des plantes qui figurent sur les listes rouges de l'IUCN lors de leurs voyages en Asie, les replantent en France et les vendent dans leur pépinière...

Pour vous donner quelques informations supplémentaires, voici la liste des espèces citées dans la vidéo, par ordre d'apparition :

1. Primula kisoana Miq. var. shikokiana Makino (EN)
Nom japonais : シコクカッコソウ
On trouve cette primevère principalement sur l'île de Shikoku, dans les endroits frais des régions montagneuses.

2. Primula tosaensis Yatabe (EN)
Nom japonais : トサザクラ
Elle a été découverte sur l'île de Shikoku, mais on la trouve également sur l'île de Honshu (notamment la péninsule de Kii) et à Kyushu. Elle aime les zones humides et les pentes des régions montagneuses.

3. Tricyrtis macrantha Maxim. (EN)
Nom japonais : ジョウロウホトトギス
Il a été découvert par cet homme que j'admire, le célèbre Dr MAKINO, sur la montagne de Yokogura, dans la préfecture de Kochi. Le Dr MAKINO était natif de cette région et a énormément herborisé dans cette zone, découvrant ainsi nombre d'espèces japonaises inconnues jusqu'alors.
Ce tricyrtis pousse sur des terrains rocailleux, près des zones humides, dans les montagnes de Shikoku et de Kyushu. Ses fleurs sont de couleur jaune et la particularité, c'est que l'extrémité du pistil est divisée en trois parties.

4. Stigmatodactylus sikokianus Maxim. (CR)
Nom japonais : コオロギラン
C'est une petite orchidée, très rare, qui a été découverte dans la montagne de Yokogura, par le Dr MAKINO, qui l'a alors envoyée pour reconnaissance au Dr MAXIMOWICZ, d'où son nom.
On la trouve principalement sur l'île de Shikoku, mais également sur l'île de Honshu (préfecture de Wakayama) et sur l'île de Kyushu.

5. Berchemiella berchemiaefolia (Makino) Nakai
Nom japonais : ヨコグラノキ
Comme son nom japonais l'indique (yokogura-no-ki), cet arbre a été découvert sur la montagne de Yokogura. Il a de petites fleurs jaunes, à peine visibles. On le trouve essentiellement dans les terrains rocheux, sur l'île de Shikoku et, en moindre nombre, sur les îles de Honshu et Kyushu.

6. Theligonum japonicum Okubo & Makino
Nom japonais : ヤマトグサ
Voici encore une espèce découverte par le Dr MAKINO sur l'île de Shikoku. On la trouve dans les forêts de montagne, depuis l'île de Honshu jusqu'à l'île de Kyushu. Particularité : des étamines qui pendent, facilitant ainsi le transport du pollen par le vent...

7. Sedum tosaense Makino (VU)
Nom japonais :ヤハズマンネングサ
Un sedum découvert par le Dr MAKINO dans la préfecture de Kochi. On le trouve également dans la préfecture voisine de Tokushima, mais moins fréquemment. Il se plaît sur les parois rocheuses.

8. Lysimachia tanakae Nakai :
Nom japonais : ミヤマコナスビ
C'est une espèce que l'on trouve sur la péninsule de Kii (île de Honshu), sur l'île de Shikoku et l'île de Kyushu. Elle aime les zones tempérées avec de la pluie.

9. Osbeckia chinensis L. (EN)
Nom japonais : ヒメノボタン
C'est une espèce répandue depuis l'Australie jusqu'au Japon, où on la trouve principalement sur la péninsule de Kii (île de Honshu), à Shikoku et à Kyushu. Les fleurs sont de couleur violette et la plante aime les endroits dégagés et ensoleillés. Elle est menacée d'extinction dans la préfecture de Ehime.

10. Clematis patens Morr. & Decaisne (VU)
Nom japonais : カザグルマ
Belle clématite aux grands pétales de couleur blanche à violet clair. On la trouve dans les régions montagneuses et près des rizières, de l'île de Honshu à l'île de Kyushu (nord de l'île). Elle a été introduite en Europe au 19ème siècle et utilisée pour la création variétale.
Au Japon, elle est menacée d'extinction à l'état naturel...

11. Habenaria dentata (Sw.) Schltr. (EN)
Nom japonais : ダイサギソウ
Adorable orchidée, aux nombreuses fleurs blanches, qui pousse le long des rizières, dans les zones humides, depuis l'île de Honshu (ouest de la préfecture de Chiba) jusqu'aux Ryukyu. Elle a tellement été prélevée par l'homme qu'elle est aujourd'hui en danger d'extinction...

12. Arisaema nikoense var. ishizuchiense, Syn. A. ishizuchiense Murata (CR)
Nom japonais : イシヅチテンナンショウ
En danger critique d'extinction, on trouve cette espèce sur les monts Ishizuchi (d'où son nom) et Tsurugi, sur l'île de Shikoku, principalement dans les forêts de hêtres.

13. Fritillaria japonica var. japonica, Syn. F. muraiana Ohwi (EN)
Nom japonais : アワコバイモ
Adorable fritillaire découverte dans la préfecture de Tokushima, d'où son nom japonais.

14. Fritillaria japonica var. shikokiana, Syn. F. shikokiana Naruh (EN)
Nom japonais : トサコバイモ

15. Saussurea yoshinagae Kitamura, Syn. S. nipponica Miq. var. yoshinagae (Kitam.) H.Koyama (EN)
Nom japonais : トサトウヒレン
Originaire de la préfecture de Kochi, comme l'indique son nom japonais.

16. Rhododendron uwaense H.Hara & Yamanaka (EN)
Nom japonais : トキワバイカツツジ
Dans la préfecture de Ehime, cette espèce n'a été répertoriée que dans un seul endroit.
Elle a des fleurs presque blanches, avec des taches pourpres au centre.

Bon film et bon voyage dans la nature de Shikoku...